Aide sociale CAF : cette aide va augmenter de 350€, êtes-vous concernés ?

Litiges avec la CAF : une nouvelle procédure dès 2024 !

Aide sociale CAF – Actuellement l’AAH fait l’objet de réformes majeures. D’abord la déconjugalisation, il s’agit de la modification du mode de calcul de cette allocation pour les personnes vivant en couple.

Ensuite, une augmentation notable de ce coup de pouce, est prévue pour le 1er avril 2024, avec un montant qui pourrait atteindre 1 016 € par mois pour une personne seule à taux plein. Tout ceci semble positif, mais ces changements soulèvent différentes questions, notamment des problèmes de financement.

Aide sociale CAF : Les effets de la déconjugalisation

Pour les personnes en situation de handicap vivant en couple, les ressources du conjoint ne sont plus prises en compte dans le calcul de l’AAH, avec cette réforme.

La déconjugalisation donne la chance aux allocataires vivant en couple de profiter d’une allocation calculée uniquement sur la base de leurs propres revenus, ce qui représente une augmentation significative de leur allocation pour certains bénéficiaires. Cette augmentation est estimée à 350€, en moyenne.

Depuis le 1er octobre, la déconjugalisation s’applique automatiquement aux nouveaux bénéficiaires de l’AAH, ainsi qu’à ceux qui étaient déjà bénéficiaires avant et qui vivent en couple.

Pour bénéficier de cette réforme, les démarches administratives sont réduites, voire inexistantes pour les bénéficiaires actuels. Les versements affectés par cette nouvelle mesure seront effectués entre le 6 et le 10 novembre 2023, et chaque allocataire en couple sera informé du nouveau mode de calcul ainsi que du nouveau montant de son allocation.

Pour rappel, pour être éligible à l’AAH, il faut avoir au moins 20 ans et un taux d’incapacité permanent évalué à 80% ou plus.

Les personnes ayant un taux d’incapacité permanent situé entre 50% et moins de 80% peuvent eux aussi bénéficier de cette allocation, mais à condition que cela perturbe leur accès à l’emploi.

C’est la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) qui peut indiquer le taux d’incapacité.

AAH : Une hausse de 4,6% en 2024

En avril 2024, l’AAH pourrait atteindre les 1 016€ par mois à taux plein pour une personne seule, selon les déclarations du ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. Cette revalorisation représente une hausse de 4,6%, en réponse aux prévisions d’inflation de 5% faites en 2023.

L’annonce de cette nouvelle hausse a été accueillie avec un mélange d’optimisme et de préoccupation. Les associations et les bénéficiaires y voient une avancée positive, tandis que du côté des départements, principaux financeurs de l’allocation aux adultes handicapés, des inquiétudes se manifestent.

En effet, ces départements ( financeurs de l’AAH) sont déjà confrontés à des coûts élevés liés au financement du RSA. À cet égard, toute hausse des dépenses sociales devient difficile à assumer.

À lire aussi : Prestations sociales 2024 : voici les aides attribués aux sans ressources !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *