La hausse des prix au départ de France se poursuit

images 61


Advertisements

Les prix des billets au départ de France, qui abrite le plus grand nombre de la diaspora, ont flambé depuis la réouverture des frontières. 

Les dernières statistiques de la DGAC pour le mois dernier montrent que le prix moyen du billet d’avion au départ de France a augmenté de 26,4% toutes destinations confondues, et ce sur un trafic atteignant 82,5% des niveaux de 2019, avant la pandémie de Covid-19.

Une hausse de 26,4 % par rapport à  l’année dernière

Advertisements

En juin 2022, la hausse des prix des billets d’avion au départ de France se poursuit « à un rythme soutenu » de 26,4% par rapport à l’année dernière toutes destinations confondues (14,5% au cumul depuis le début de l’année). Tout comme en mai, cette augmentation est observée sur tous les faisceaux, certains étant toutefois plus marqués que d’autres. Par rapport à juin 2019 (dernière année pour laquelle le transport aérien n’a pas été affecté par la crise sanitaire) l’augmentation des prix est « moins forte mais reste élevée » (22%).

Au départ de métropole, les prix augmentent de 29,3% sur le réseau intérieur et de 23,9% sur le réseau international par rapport à juin 2021. Sur le réseau intérieur, les prix sont en augmentation de 23,8% (5,7% au cumul) sur les liaisons intra-métropolitaines, et de 28,4% (14,8% au cumul) sur le faisceau Métropole-Outre-mer.

La hausse sur le réseau international

La hausse sur le réseau international est de 23,9 % entre juin 2021 et juin 2022 (+14,2% au cumul). L’augmentation « est à nouveau tirée par le réseau international moyen-courrier », pour lequel la hausse enregistrée est de 25,1% (+13,8% au cumul), « le retour du trafic loisir soutenu par les transporteurs à bas-coûts » alimentant notamment cette évolution. Le réseau international long-courrier affiche quant à lui une hausse moins forte, de 17,1% (+10,2% au cumul). « Nous retrouvons les fortes disparités entre les faisceaux qui avaient été constatées le mois précédent. En effet, les hausses sont de faible amplitude à destination de l’Amérique du Nord au contraire de celles observées pour les vols vers l’Asie/ Pacifique (dont certaines destinations sont toujours impactées par la guerre avec des temps de vols plus longs) ou l’Amérique latine », souligne la DGAC.

Prix djalia-dz
Prix djalia-dz

 

Pour recevoir des infos exclusives sur Facebook suivez nous
Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *