Valeur, conditions…tout ce qu’il faut savoir sur la prime Macron

Valeur, conditions...tout ce qu'il faut savoir sur la prime Macron
Advertisements

Pour soutenir le pouvoir d’achat en France, le gouvernement a initié plusieurs dispositions économiques et sociales. Parmi elle la prime Macron appelée également « prime de partage de la valeur » ou PPV, ex prime de pouvoir d’achat (PEPA). Une mesure qui a été reconduite pour cette année en cours également. 

La prime Macron a été créée en fait en 2018. Gelée pour l’année suivante, elle a été relacée en 2020. Depuis 2022, le dispositif a prit une nouvelle appellation à savoir prime de partage de la valeur.  Comme son nom l’indique cette prise est versée par l’employeur à ses salariés, selon certains critères définis par la loi.

« La prime de partage de la valeur (PPV), anciennement appelée prime Macron ou prime de pouvoir d’achat, est un dispositif qui permet à l’employeur de verser au salarié une prime. Il s’agit d’un dispositif pérenne que les entreprises peuvent mettre en place chaque année. » c’est ainsi qu’elle définie le site officielle de l’administration française.

Prime Macron 2022 2023

Prime Macron: C’est quoi?

Selon la même source, « la prime reste facultative. Son versement dépend d’une décision prise par l’employeur ou d’un accord d’entreprise », soulignant que le versement de la prime est prévu :

  • Soit par un accord d’entreprise ou un accord d’intéressement
  • Soit d’une décision prise par l’employeur

« En cas de décision prise par l’employeur, le comité social et économique (CSE), lorsqu’il existe, est consulté préalablement., indique encore la même source.

Prime Macron: voici la valeur

Dans  son site la gouvernement français, souligne que « cette nouvelle prime de partage de la valeur, exonérée de toutes cotisations sociales patronales et salariales, peut être versée à l’ensemble des salariés en une ou plusieurs fois au cours de l’année civile »

Précisant que le montant de la prime Macron est de :

Advertisements

3 000 euros dans toutes les entreprises, y compris celles du secteur public lorsqu’elles emploient des salariés de droit privé ;

6 000 euros dans les entreprises de moins de 50 salariés qui ont signé un accord d’intéressement ou de participation et dans les entreprises de plus de 50 salariés, déjà soumises à la participation, qui ont signé un accord d’intéressement.

ea117e12 2bd0 4b22 82ba 9e3e01cf3860

Prime Macron: qui en ouvre droit?

Selon les dispositifs de la loi, toutes personne salariée, contractuelle ou tout agent qui exercent leur emploi que ce soit: dans une entreprise du secteur privé, quels que soient le nombre d’employés et le statut (société, associations, syndicat, profession libérale, etc.), dans un établissement public à caractère industriel et commercial (ex. : France Télévision, RATP, etc.), dans un établissement public administratif qui emploie du personnel de droit privé (agence régionale de santé, Pôle emploi, etc.), ouvrent droit à la prime Macron.

Les délais de versement de la prime Macron

La prime est versée en un seul versement annuel ou plusieurs fois au cours de l’année civil. La prime Macron est toutefois soumise à certaines conditions à savoir. Selon le site service public.fr, la prime ne peut pas remplacer une augmentation de rémunération prévue par un accord salarial dans l’entreprise. En outre, souligne la même source, si la prime n’est versée qu’à une partie des salariés de l’entreprise, ceux dont la rémunération est supérieure à un plafond fixé par l’employeur ou un accord d’entreprise en seront exclus.

Le même site souligne fait savoir que la prime Macron « doit être versée entre le 1er juillet 2022 et 31 décembre 2023. Elle peut faire l’objet d’une avance, mais le solde doit être payé au plus tard à cette date. Elle « peut être versée en une ou plusieurs fois, avec un maximum d’un versement par trimestre. », indique t-on encore.

prime macron cette aide peut atteindre les 3000 euros 768x432 1

Macron annonce une baisse conséquente d’impôts

Notons que dans le cadre du soutien au pouvoir d’achat en France, Emmanuel Macron a promet lundi 15 mai une baisse d’impôt conséquente pour les classes moyennes. « C’est-à-dire les Françaises et les Français qui travaillent dur, qui veulent bien élever leurs enfants et qui aujourd’hui, parce que le coût de la vie a monté, parce que la dynamique des salaires n’est pas toujours là, ont du mal à boucler la fin du mois », a t-il expliqué dans une entrevue accordé à la chaine de télévision TF1.

Er d’ajouter « il faut qu’on les aide en concentrant […] 2 milliards de baisses d’impôts sur ces Françaises et ces Français. »

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *