Permis de conduire en France: Le gouvernement annonce du nouveau

Permis de conduire: "dématérialisation totale" en 2024
Advertisements

 

Du nouveau concernant le permis de conduire en France. Annoncée cette semaine par la Première ministre, Elisabeth Borne, la nouveauté concerne l’âge pour le passage de l’examen et l’obtention du permis qui passe désormais à 17 ans.

C’était dans l’air depuis quelques jours et c’est devenu désormais officiel. L’âge du permis de conduire en France est porté à 17 ans au lieu de 18 ans.  L’annonce qui réjouira certainement la classe juvénile du pays, a été faite, mardi 20 juin,  par la Première ministre lors d’un entretien avec le média en ligne Brut.

« Je vous confirme qu’à partir de janvier 2024, on pourra passer son permis à 17 ans et conduire à 17 ans », a lancé en effet la Première ministre. Celle-ci a affirmé cependant que son gouvernement restera  « très attentif sur le niveau demandé » pour obtenir le permis.

L’âge du permis de conduire en France porté à 17 ans

Elisabeth Borne a aussi souligné qu’il sera procédé au renforcement de « l’apprentissage sur le code de la route » dans les établissements scolaires.  « On est en train de renforcer les attestations de sécurité routière pour en faire des sortes de pré-code, passées au collège et au lycée », a-t-elle indiqué.

Advertisements

Répondant à ses détracteurs, la chef de l’exécutif a  souligné que « ce n’est pas spécifiquement chez les jeunes de 17 ans qu’il y a des accidents ». Soutenant que « chez nos voisins qui ont mis en place le permis à 17 ans, on a pu constater qu’il n’y avait pas eu davantage d’accidents ».

Permis de conduire en France: la décision très critiquée

Il faut dire que cette décision a été vivement critiquée. « On est à l’inverse de ce qu’il faut faire pour baisser de moitié le nombre de morts sur la route en 2030 », a déploré Jean-Yves Lamant, président de la Ligue contre la violence routière.

La directrice générale de l’association Prévention routière, Anne Lavaud, a affirmé de son coté que « ce n’est vraiment pas une bonne idée, c’est finalement régler une problématique par un nouveau risque ».

Permis de conduire en France: des soutiens pour le gouvernement

Le délégué général de 40 millions d’automobilistes, Pierre Chasseray,  dit quand à lui soutenir l’abaissement de l’âge, mais préfère un scénario de permis à 17 ans après conduite accompagnée.

Un avis partagé par le groupe d’auto-écoles ECF qui tout en exprimant son « soutien sans faille » à cet abaissement de l’âge, a souhaité que cette mesure soit « accompagnée d’une formation post-permis obligatoire ».

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *