Prêt pour acheter une maison : Comment bénéficier d’un financement qui peut couvrir 90% du prix du logement

Prêt pour acheter une maison

Prêt pour acheter une maison – La crise du logement est devenue un souci majeur pour tout algérien aspirant à une vie décente.

Pour faire face à ce problème, plusieurs banques en Algérie offrent aux citoyens la possibilité d’acheter une maison ou appartement, en bénéficiant de prêts, dont certains couvrent 90% du prix du logement.

Cependant, la majorité des citoyens ignorent les mécanismes d’utilisation des produits lancés par les banques, notamment lorsqu’ils sont nouveaux.

En Algérie, de nombreuses banques proposent des prêts de financement qui permettent aux citoyens algériens d’acheter une maison conformément aux dispositions de la charia islamique.

Parmi les banques qui proposent des crédits pour les algériens figure la BNA (Banque Nationale d’Algérie).

Prêt pour acheter une maison : Banque Nationale d’Algérie

La Banque Nationale d’Algérie accorde des prêts immobiliers pour le financement et l’achat de logements individuels ou de résidences.

C’est un prêt qui répond, à travers douze (12) formules immobilières, à tous vos projets immobiliers « construction, achat, préparation et agrandissement ».

Il convient de souligner que le montant du financement atteint 90% de la valeur du bien à acquérir ou des travaux de construction. La durée du prêt peut atteindre jusqu’à 40 ans.

Pour les demandeurs âgés de moins de 40 ans (à la date de la demande de prêt), le financement peut atteindre 100% du prix du bien à acquérir ou des travaux à réaliser, pour obtenir un prêt n’excédant pas 20 millions de dinars.

Possibilité d’intégrer le revenu d’un Co-emprunteur, afin d’augmenter la capacité de remboursement.

Il est possibilité de rembourser le prêt par anticipation (partiellement ou totalement).

Conditions d’éligibilité

Toute personne âgée de moins de 75 ans, possédant la nationalité algérienne, résidant ou non-résident en Algérie, et disposant de revenus fixes et réguliers.

S’il dépasse le salaire minimum national garanti (crédit non bonifié). S’il est supérieur à une fois le revenu national minimum garanti et inférieur ou égal à douze (12) fois le revenu national minimum (Crédit bonifié).

À lire aussi : Prime exceptionnelle de 250 euros : voici les concernés par le versement de fin d’année

Chute des prix de l’immobilier : pourquoi la crise risque de durer plus longtemps

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *